Espace Galilée® - R.P. Joseph Galilée & Marie-France Carrel - Route de Raisse 30 - CH-2855 Glovelier - +41 32 426 43 37 - +41 26 424 24 01 - +41 79 763 28 08 - Fax : +41 26 424 24 03


Aller au contenu

Menu principal:


Triangle d'Or d'Isis

Pouvoir Extractible

Le Système de Guérison du Triangle D'or
Initiation de la Déesse Isis



Cette énergie a été (re)découverte en 1986 par James Purner après avoir eu deux visions qui l’ont informé qu’il allait être appelé à aider les gens avec leurs problèmes émotionnels, spirituels et physiques.

Le Triangle Doré est un système spirituel issus de l'Ancienne Egypte en liaison avec la Déesse Isis. Il active la croissance personnelle de l'Initié et est utilisé pour travailler en séance de soins car c'est un outil de guérison très puissant.

Une fois que vous êtes initié à cette énergie, vous pouvez l’utiliser pour vous guérir vous-même ou les autres en activant cette énergie.

Le Triangle Doré est reconnu pour son aide puisqu’il augmente les capacités mentales et télépathiques du praticien par sa stimulation efficace qu’il a sur le troisième œil.

Le Triangle Doré peut être utilisé pour la guérison à distance, les soins en direct, sur soi et en combinaison avec d’autres systèmes d’énergie de guérison comme le Reiki.

Un symbole est enseigné dans ce système et une initiation est transmise.

Dans ce cours, vous apprendrez :


  • A vous connecter avec la Déesse Isis


  • La force de vie d'Isis


  • Ouvrir le canal de protection dans la fécondité de toute forme




  • Des exercices de stimulation du troisième œil


  • Utilisation du symbole dans le troisième œil pour augmenter lescapacités télépathiques et spirituelles,


  • Les traitements en vous connectant à l’énergie du Triangle Doré,


  • La Transmission de l’initiation, , etc.


  • Prérequis : Niveau III du Reiki Usui, Reiki Kundalini



Ce cours inclus :

- Initiation
- Support de cours, manuel de 36 pages
- Certificat de fin de formation


Prix : CHF 220.00
Prix : € 200.00



Sœur et épouse d’Osiris, mère d’Horus, Isis est devenue, à la Basse Epoque, la plus importante déesse du panthéon égyptien. Probablement originaire de Bouto, dans le Delta, elle est déjà citée dans les Textes des Pyramides avec ses caractéristiques essentielles : la mère d’Horus et le trône. Pourtant, malgré l’extrême antiquité du mythe auquel elle appartient, elle n’a pas toujours occupé une place de choix dans les sanctuaires et dans les foyers. Peut-être est-ce dû au caractère secret des grands Mystères osiriens.

C’est dans les derniers temps pharaoniques qu’elle s’impose dans toutes les classes de la société et qu’apparaissent sur les bords du Nil des sanctuaires dédiés à la déesse :

  • Le petit temple de Psousennès et Amènèmopè à l’est de la pyramide de Khéops à Gizeh du début de la Troisième période intermédiaire.
  • L’Iseion, sanctuaire de Behbet el-Haggar dont les ruines actuelles datent de Nectanébo II et des premiers Ptolémées.
  • Le sanctuaire de la naissance d’Isis à Denderah.
  • Et surtout, le sanctuaire de Philae, unique en son genre.


Le culte d’Isis, la mère universelle, se répandit dans tout l’empire romain. Quand l’empereur Justinien fit fermer définitivement son temple principal à Philae en 537 A.P. J.-C., Isis avait été récupérée depuis longtemps déjà par le culte marial, la représentation de la déesse donnant le sein à Horus ayant inspiré l’image des premières vierges allaitant de l’Egypte chrétienne.

Son nom signifie "le trône" (aset) qu’elle porte comme déterminatif sur la tête. Elle est elle-même un trône quand elle tient l’enfant divin sur les genoux pour l’allaiter comme la représentent les figurations des époques tardives. Au fil des siècles, elle va assimiler les personnalités de nombreuses déesses féminines, leur empruntant leur iconographie propre et allant jusqu’à se confondre avec elles. Ainsi Isis partage avec Hathor, la déesse vache, l’aspect particulier de l’allaitement. Elle est alors représentée avec l’emblème des cornes de vache ou du disque solaire. Dans les tombes, elle est identifiée à l’arbre, principalement le sycomore, qui apporte eau, ombre et nourriture et qui peut également abriter Hathor ou Nout. Il lui arrive de porter les attributs de la lionne Sekhmet, de l’étoile Sothis (Sirius) qui amène l’innondation ou de Rénénoutet, déesse de la moisson.

Avec sa soeur Nephtys, Neith et Selkis, elle forme un quatuor protecteur des morts. Elle devient ainsi déesse des morts et protectrice de la vie dans l’au-delà ; elle incarne la fertilité agraire et veille sur le foyer ; elle protège la fonction royale et assure l’équilibre de l’univers. A partir de la XIXème dynastie, les propriétés universelles d’Isis apparaissent de plus en plus au premier plan : L’épouse affectueuse et pleine de sollicitude, l’admirable compagne d’Osiris qui sut le seconder, la veuve endeuillée, la mère divine, la nourrice, la persécutée qui doit perpétuer le culte de son époux vaincu par le mal, cacher et défendre son enfant de ses ennemis avant qu’il ne devienne adulte et enfin la combattante qui fait obtenir l’héritage paternel à son fils. Arne Eggebrecht, L’Egypte ancienne, 1986, page 278. Epouse fidèle même au-delà de la mort, c’est la contrepartie d’Hathor, dame de l’amour, déesse de la fécondité et de la féminité. A l’époque ptolémaïque, elle est identifiée à des divinités étrangères comme Isis-Tychè ou Isis-Fortuna, déesse du hasard et du destin. Sa force d’amour est incarné par Isis-Aphrodite. Elle devient aussi gardienne du port d’Alexandrie et protectrice des marins en tant qu’Isis-Pharia.

Pour répondre à toutes ces fonctions, elle a besoin de la ruse et de la magie. C’est la magicienne par excellence, capable de repousser la maladie, de rendre vie mais aussi de provoquer la mort.Alors qu’elle s’était réfugiée dans les marais du Delta pour y élever son fils, c’est par la magie qu’Isis sauva Horus, piqué par un scorpion. Elle est d’ailleurs invoquée pour soulager les piqûres et morsures des serpents et des araignées. Parce qu’elle voulut apprendre le nom de Rê, mystérieusement secret, afin de disposer de la force magique de celui-ci, , elle façonna avec la terre et avec la salive du dieu solaire un serpent magique qu’elle déposa sur le chemin quotidien du dieu pour qu’il soit mordu. Elle proposa alors son aide à Rê, accablé de douleur, pourvu qu’il lui dise son nom. Il se reconnut vaincu par Isis et lui confia son véritable nom à condition qu’elle jure de ne le communiquer qu’à Horus.

Demande d'information et d'inscription au Triangle d'Or d'Isis*:

Reiki Extractible | Certification Officielle | Initiation Extractible | Reiki des Flammes | Prospérité et Abondance | Puissance Extractible | Rayons des Maîtres de Lumières | Monde des Rayons | Force Extractible | Pouvoir Extractible | Connaissance Extractible | Défense et Liberté | Initiations au Monde de Tara | Activation Vibratoire & Quantique | Liens | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu